Rugby Club du Pays de Saint-Yrieix : site officiel du club de rugby de ST YRIEIX LA PERCHE - clubeo

La loi du plus fort 26 à 15

23 septembre 2018 - 20:43

Le temps était brumeux ce matin, l'éclaircie de l'après midi ne fut pas suffisante pour enrayer la machine auvergnate  sure de ses bases qui à posée sa patte sur la rencontre grâce à un paquet d'avant puissant et mobile et une ligne de trois quart qui n'avait rien à lui envier. Les arédiens ont pour leur part rendue une bien meilleure copie que lors des deux dernières rencontres mais malheureusement cela s'est avéré insuffisant.

Face aux équipe du haut de tableau  et avec un effectif diminué c'était quasiment mission impossible et même si sur un fait de match ( faute auvergnate non signalée, la suite de l'action donnant une balle de contre et un essai de pénalité concédé après un placage sans ballon)  les arédiens encaissaient  un carton jaune qui les mettaient en position encore plus délicate. Malgré cela et durant toute la seconde mi temps ils n'ont jamais baissé les bras finissant dans le camp de Issoire une bonne partie de la fin de la rencontre. Hélas et comme c'est le cas depuis ce début de championnat ils ne trouvaient pas la faille et devaient s'incliner sur un score un peu trop lourd au vu du match dans son ensemble.

Une trêve bienvenue de 15 jours pour vider l'infirmerie et se remettre " la tête à l'endroit" avec un premier déplacement délicat à Bourges qui vient de s'imposer à l'extérieur puis un nouveau derby contre Tulle, il va falloir serrer les dents et garder "l'esprit de corps" qui fut à l'honneur cette après midi .

L'équipe B poursuit aussi un dur apprentissage, garante de la tenue du club elle à encore montrée son esprit de sacrifice ( à 17) et s'est trouvée débordée par une équipe dont une grande partie faisait les beaux jours de la première l'an dernier complétée par une vague de champions de France catégorie Bélascain la saison passée. La saison est encore longue mais il faudra vite retrouver le chemin de la victoire afin de surnager dans la seconde partie du tableau.

Commentaires